Nous avons finalement un François à l’Élysée. Quel dommage qu’il ne s’agisse pas de celui que nous espérions. Quoi qu’il en soit, félicitation à François Hollande. Pour ce nouveau Président de la République, un nouveau style apparait. Il se veut plus proche des français, plus humain en quelque sorte. C’est une bonne chose. Cependant, je ne peux m’empêcher de réagir à la nomination de Jean-Marc Ayrault, notre maire de Nantes. Je ne reviendrai pas sur sa condamnation remontant à 15 ans, accordons-lui le bénéfice du doute : peut-être a-t-il su en tirer les leçons qui s’imposent. Il possède certainement de nombreuses qualités et la ville qu’il dirige depuis plus de vingt ans est effectivement en excellente santé. Pourtant, il demeure une ombre importante : l’aéroport. Il y a des arguments forts en faveur comme en défaveur de ce projet. Je ne me prononcerai pas ici sur son intérêt, ce n’est pas l’objectif. Je m’inquiète plutôt de ce que la forme indique sur le fond. Car depuis longtemps, Jean-Marc Ayrault l’impose contre vents et marées. Aujourd’hui, il affirme avoir entendu l’appel des opposés au projet et, par soucis de démocratie, il lâche du leste. N’y aurait-il pas un rapport avec Matignon ?

 

Maxime L.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email