Alors qu’on  nous assène en permanence que nous devons, nous citoyens lambda, multiplier nos efforts pour enrayer l’augmentation vertigineuse de la dette, j’avais envie de voir si de l’autre côté, le monde de la finance fournit aussi sa part de sacrifice.

 Je me suis donc créé une alerte Google « régulation financière », et je reçois à l’instant deux articles édifiants :

  • Aux USA le secrétaire d’état au Trésor a fort à faire avec les Républicains qui tentent de vider la loi de réforme de la régulation financière « Dodd Franck » * de sa substance (Loi  promulguée en juillet 2010 destinée à empêcher de nouvelles dérives de l’économie financière).

Extraits du discours de Timothy Geithner :

« Même avec tous les dégâts provoqués par cette crise, avec des millions d’Américains qui luttent toujours pour trouver du travail ou garder leur maison, et même face à la crise européenne, nous voyons un effort déterminé pour ralentir et affaiblir des réformes qui sont essentielles à notre capacité à protéger les Américains d’une autre crise (…..) Si ces efforts pour affaiblir la réforme réussissent, alors les consommateurs seront plus vulnérables à l’avenir à des abus, les entreprises à des contractions du crédit provoquées par des erreurs financières et l’économie à des crises dévastatrices ».

http://www.afriqueexpansion.com/aem-afp/3222-usa-geithner-denonce-les-adversaires-de-la-regulation-financiere-.html

  • Deux associations de défense du secteur financier ont porté plainte vendredi contre le régulateur américain du marché des contrats à terme (« futures »), contestant  l’introduction de nouvelles règles destinées à freiner la spéculation sur les matières premières.

http://www.lesechos.fr/investisseurs/actualites-boursieres/reuters_00404880-usa-plainte-de-financiers-contre-le-regulateur-des-futures-257828.php

 

 

Si on veut éviter une explosion sociale, et une surreprésentation politique de mouvements ou personnages aussi démagogues qu’ inefficaces et dangereux,  il est temps que des hommes politiques responsables coordonnent leurs efforts pour venir à bout du lobbying insupportable des financiers.

La question du courage politique face au monde de la finance se pose de manière de plus en plus aigüe, c’est une vision humaniste de l’avenir de notre planète qui se joue sur cette question.

Sylvie Tassin.

 

*Pour plus d’infos , cliquez ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20100716.OBS7193/la-reforme-historique-de-wall-street-adoptee-par-le-congres.html

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email