Lundi 2 juillet se tenait à Nantes une réunion suite au conseil national. Malgré des avis parfois différents entre militants, et c’est là une de nos forces, plusieurs thèmes nous fédèrent. Nous sommes un parti différent des autres dans notre conception de la politique. Nous ouvrons une nouvelle voie délicate qui trouve idéalement son sens dans le nom de notre parti : le Mouvement Démocrate. Nous ne sommes ni de gauche, ni de droite, nous sommes à la recherche de la meilleure solution, d’où qu’elle vienne. Ainsi, nous sommes attachés à notre identité qui commence par notre nom. Cette identité ne saurait exister sans cette ambition de porter la France et l’Europe au plus haut, dans l’intérêt général. Nous sommes également attachés à notre identité visuelle. La couleur de notre parti, le orange, sera donc naturellement mise en avant dans nos futures communications.

La communication, justement, a été notre plus grosse lacune. Nous n’avons pas su expliquer aux Français comment avancer en respectant chacun de nos principes et nous n’avons également pas su expliquer certaines alliances ou rapprochements avec d’autres partis. Un effort est en court pour que cela ne se reproduise plus. Nous sommes convaincus que notre visibilité sera également la source d’une meilleure compréhension de notre parti par tous les français. À nouveau, un effort sera fait dans ce sens. Notre défaite a certes été un coup dur, mais elle ne sera pas vaine si nous en tirons tous les enseignements possibles.

Parmi les enseignements à tirer, il y a une meilleure explication de notre démarche et de nos solutions. Car elles sont nombreuses autant que réalistes. Aucun problème n’existe sans solution. Au fur et à mesure de nos prochaines actions, nous apporterons une attention particulière à ce point. Nous sommes également conscients de certaines erreurs d’organisation qui nous ont affaiblis avant même de nous battre. Nous pourrons avancer en restant concentrés sur ce qui n’a pas été réussi.

Malgré tout cela, la motivation de nos racines, de nos adhérents, est forte. Si nous n’avons pas su convaincre, nous demeurons convaincus. Nous sommes convaincus que l’analyse objective d’une situation est toujours la meilleure approche, même si elle est la plus difficile. Nous sommes convaincus que l’Europe est notre avenir et que la France doit être un modèle sur tous les points pour hisser nos partenaires avec nous. Nous savons également que nos défaites cachent de belles victoires : plusieurs de nos thèmes se sont imposés durant la campagne présidentielle, dont le poids de la dette. De plus, nous n’oublions pas que vous avez été plusieurs millions à voter pour François Bayrou. Nous vous en remercions. Certains veulent voir la fin du Modem, mais nous sommes bien vivants, plus décidés que jamais à grandir dans le coeur des Français. Chaque période de crise a apporté son lot d’avancées majeures et celle-ci ne fera pas exeption comme nous commençons à le voir. Nous ne sommes ni de gauche, ni de droite, nous sommes un mouvement démocrate, nous croyons en la France et en l’Europe.

Maxime L.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email