Alors que le pouvoir a délibérément choisi l’épreuve de force avec les oppositions et la rue sur le dossier des retraites, nous proposons une approche résolument différente du problème, à travers 3 révolutions nécessaires :

1ère révolution  : Dire la vérité aux français !

  • La Gauche vous ment !

Quand ils disent «départ à la retraite à 60 ans », c’est uniquement pour ceux qui auront suffisamment d’années de cotisations !

  • La Droite vous ment !

Faire croire que le problème des retraites sera réglé par cette réforme est un mensonge. Il faudra de toute manière au moins une nouvelle réforme dans 8 ans !

  • Des clefs pour comprendre

Compte-tenu de la démographie, une réforme est inévitable, mais, ce qui fait l’équilibre de notre système c’est le nombre d’actifs. Augmentons le nombre de personnes en activité et nous augmenterons mécaniquement les cotisations ! Pour trouver une solution au problème des retraites, il faut principalement traiter le problème du chômage !

La Droite a décidé de reporter l’âge de départ sans décote de 65 à 67 ans : cette mesure est totalement injuste. Elle touche des personnes qui ont eu des carrières précaires et qui vont se retrouver avec des retraites précaires.

Quand on dit sans décote, cela ne veut pas dire à taux plein, mais en proportion de ce que chacun a cotisé !

2ème révolution :  La SIMPLICITE!

Un plan en 3 étapes :

  1. A court terme, rétablir l’équilibre financier par de nouvelles ressources et cela impose, par esprit de justice, de faire participer des revenus qui, pour l’instant, étaient à l’abri.
  2. à moyen terme, avoir l’obsession de la reconquête de l’emploi en France, pour les jeunes et pour les plus de 55 ans . Nous souhaitons une réelle réflexion sur les fins de carrière, afin de les rendre plus attractives.
  3. pour le moyen- long terme, définir dès aujourd’hui, tous ensemble, à horizon d’une décennie, un système de retraite à points, équilibré, plus souple, qui permettra des transitions progressives entre emploi et retraite,.

Ce nouveau système prendra en compte les différents facteurs de la pénibilité au travail : nous proposons qu’un organisme autonome évalue les risques que fait porter chaque entreprise à ses salariés, pour les inciter à les réduire via un mécanisme de bonus – malus sur leurs cotisations.

Notre souci majeur : L’égalité de tous devant la retraite !

Nous proposons l’unification des régimes de retraite, y compris les retraites des parlementaires ou des régimes spéciaux.

Nous croyons que la transparence généralisée, l’individualisation des droits, la connaissance de ces droits à tout moment de la carrière, le libre choix de la retraite à partir d’un âge légal, la simplification des régimes entraînant des gains de gestion, « retraite par points », ou par compte individualisé, doivent être l’horizon proche de nos systèmes de retraite.

3ème révolution : La DEMOCRATIE !

La réforme des retraites est un enjeu majeur pour la France.  Cette réforme aurait dû faire l’objet d’une réelle recherche de consensus entre les partenaires sociaux.

Elle aurait dû être expliquée aux Français afin que chacun puisse la comprendre. Nous aurions souhaité que le projet de réforme soit soumis à référendum.

La réforme aurait aussi dû faire contribuer les français à proportion de leurs moyens et non pas faire peser la quasi-intégralité du poids financier aux salariés des classes moyennes ! C’est aussi cela la démocratie !

Le Mouvement Démocrate dénonce le mépris du peuple et de ses représentants. Les amendements parlementaires sont écrits à l’Elysée et les élus de la majorité les votent sans se poser de questions ! Les Sénateurs ont ainsi tranquillement osé reporter de 65 à 67 ans, l’âge de départ sans décote !

L’absence de représentation de tous les courants de pensée politique français au Parlement contribue à une approche dogmatique !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email