« Le MoDem de Loire-Atlantique prend acte et salue les déclarations de Ségolène Royal samedi 1er octobre à Nantes : une demande de moratoire sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, de remise à plat du dossier et réouverture de l’enquête publique.

Nous souhaitons que cette prise de position permette enfin d’ouvrir un débat interne au sein du Parti socialiste sur cette question.

Nous rappelons que nous défendons depuis 2007 un contre-projet basé sur le maintien de l’aéroport existant de Nantes Atlantique, classé meilleur aéroport européen

(cf. Ouest France du 01 /10 /2011), et la mise en valeur du réseau ferroviaire régional connecté aux aéroports existants, par une Ligne LGV Sud Loire et un meilleur maillage des territoires par des TER. »

Segolene Royal au Katorza le 01 octobre 2011

Nous avons reçu une invitation officielle de Terra Nova, le think tank du PS à venir assister à la venue de Ségolène Royal à Nantes dans le cadre des débats sur le projet des candidats à la présidentielle. Après réflexion et après avoir répondu que notre présence était un simple signe d’ouverture au débat aux organisateurs, et nullement un soutien, je me suis rendu avec François Marani au cinéma Katorza à 11h00.

Nous étions curieux de savoir à quelle séance de projection nous allions assister.. Nous n’avons pas été déçus.

Nous nous sommes retrouvés à côté de M Fallourd, le collaborateur parlementaire du député F De Rugy. La salle de cinéma regroupait un peu moins de 200 personnes, avec un public relativement âgé, et pour la plupart déjà acquis à la cause de leur mentor politique. Quel contraste avec 2006, lorsque la cité des Congrès était bondée lors sa venue au moment des primaires réservées aux seuls militants ! Mais il est vrai à l’époque, elle avait le soutien de JM Ayrault, qui a le don de toujours de prendre position pour le « cheval » le mieux placé dans les sondages.

Ségolène Royal est arrivée avec un peu de retard sur l’horaire prévu, ce qui n’a pas permis au public de pouvoir poser des questions à la fin , et notamment celles que nous avions prévues sur sa position sur l’aéroport. Où sont passés les fameux débats participatifs ?

Ceci dit quelques militants anti aéroport étaient là pour l’accueillir et lui remettre un tract bien approprié...

La question de l’aéroport  Notre Dame Des Landes a été mise sur la table par l’un des deux journalistes présents (AFP et Nouvel Observateur). A voir la tenue du débat et des invités présents, il n’y a pas de doute que tout le contenu du discours avait été murement réfléchi. Et là Mme Royal a lâché un scoop en mettant en doute le bien fondé de l’aéroport.

Voir l’article de Presse Océan : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Segolene-Royal-remet-en-cause-l-aeroport-de-Notre-Dame-des-Landes_dma-2005352_actu.Htm

Cette prise de position, trouve d’ailleurs une certaine cohérence par rapport au modèle de développement qu’elle propose basée sur la « croissance verte ». Autant dire que certains de ses partisans notamment M Mareshal fervent défenseur de la construction de l’aéroport ont du en avoir l’estomac retourné. A noter d’ailleurs que le responsable de la fédération 44 du PS, M Gralepois a quitté la salle à la suite de ces déclarations..

Au delà de la question de l’aéroport, ont été abordés les thèmes :

  • de l’entrepreneuriat et de la production locale dans les PME, thème central développé et sans doute inspiré des propositions de François Bayrou
  • de la morale publique et de la corruption : S Royal s’est d’ailleurs insurgée qu’un sénateur socialiste condamné pour abus sexuel soit toujours en place avec l’aval de la direction de la rue de Solferino.
  • de la place des citoyens dans la démocratie : les jurys citoyens proposition phare de 2007 sont revus et corrigés selon elle en « comités citoyens » ; ce dispositif serait complété par un organe de surveillance supplémentaire des engagements chargé de contrôler la mise en application des promesses électorales (composés de parlementaires de la majorité et de l’opposition).
  • de la place des sondages dans cette élection : la candidate s’est scandalisée du « lavage de cerveau » et du « matraquage » des citoyens organisé qui tendrait à imposer le choix d’un homme ou femme providentiel(le) face à Nicolas Sarkozy.
  • du problème des médias : elle considère que les débats lors la primaire socialiste n’ont pas été à la hauteur des enjeux et que globalement les médias agissent par « paresse intellectuelle »
Bref au vu de ses prises de position et des critiques à ses « amis » et « camarades » du PS,  il est judicieux de se demander pourquoi elle y a toujours sa carte. Voudrait t’ elle nous rejoindre dans notre combat pour plus de démocratie et plus d’exigences sur le plan économique social et environnemental ? 

Pour finir, nous avons pris connaissance du tract de Ségolène Royal avec ses 10 engagements à la nation; nous avons été étonnés du format qui reprend  le décorum de l’appel du 18 juin. Ségolène se prendrait t elle pour le Général de Gaulle ?

Ps : nous ne manquerons pas de vous fournir le lien vers la vidéo de ce moment mémorable dans la chronologie politique dès que celle ci sera disponible..

David Le Borgne,

MoDem section nantaise

 

 

 

Chers amis,

L’Université de rentrée approche.  Comme vous le savez, elle aura lieu du vendredi 16 au dimanche 18 septembre sur la presqu’île de Giens, dans le Var.

Cette manifestation prendra cette année une tonalité toute particulière.

Quelques jours après la sortie de son livre « 2012, état d’urgence », François Bayrou prononcera un important discours dimanche 18 septembre à 11 heures.

Dès vendredi, à partir de 15 heures, nous aurons le plaisir d’accueillir, autour des vice-présidents et des élus du Mouvement démocrate, un plateau exceptionnel de personnalités qui ont accepté de nous rejoindre pour cet évènement de rentrée :

Compte tenu du nombre d’hébergements limité sur le site de Giens, nous vous invitons à vous inscrire au plus vite à cette Université de rentrée en cliquant ici. Il reste encore quelques places disponibles sur le site !

Toute notre équipe reste à votre entière disposition.

Très amicalement,

L’équipe d’organisation de l’Université de rentrée

Walid Oueslati, enseignant chercheur à Angers et responsable de l’association Mossoud (voulant dire indignation en français)  a rappelé les circonstances historiques qui ont mené à cette revendication de démocratie d’envergure, qui interpelle profondément tout défenseur de la démocratie.
Les points communs des pays qui se soulèvent sont la mise en place de régimes autoritaires et sécuritaires où l’état est tourné contre la société. Si des objectifs de progrès social et économique sont fixés, aucun ne l’est en matière de droits de l’homme.

· Walid s’appuie sur l’expérience tunisienne et démonte les mécanismes illusoires du « miracle tunisien », si souvent vanté en occident, grâce à des agences de communication tout entières dévouées à la tâche de vendre ce miracle, grâce aussi à des hommes de médias occidentaux à la botte du président Ben Ali.
Or le progrès ne profite qu’à une très petite frange de la population, avec un nombre extrêmement élevé de jeunes diplômés au chômage, car les rouages de l’essor économique sont des entreprises comme celles du textile qui prospèrent grâce à une main d’œuvre peu qualifiée et exploitée.
L’équité territoriale n’est pas non plus obtenue, seules des niches de développement existent.

· Les moments les plus marquants de cet entretien sont sans nul doute ceux où Walid décrit avec force les processus de destruction de la personne opposante, avec son asphyxie progressive, qu’elle soit insidieuse-impossibilité de trouver ou conserver un emploi, d’obtenir un emprunt ou un permis de construire-, ou directe, avec l’attaque contre les familles, les viols d’épouses et de filles pour faire céder les plus tenaces. Des techniques de « barbouzes » dont l’identification est impossible, interdisant de fait tout recours à la plainte.

· Mais You Tube, Facebook et Twitter , qui diffusent en boucle la vidéo du jeune homme qui s’immole le 17 décembre , puis celles des répressions de Ben Ali, et qui rendent possibles les appels aux manifestations de jour comme de nuit, foyers de révolte simultanés et ininterrompus, qui épuisent l’armée, aideront à renverser le mur de la peur et Ben Ali dans son sillage.
Walid insiste : « Lorsqu’est franchi ce mur de la peur, c’est un feu dans la plaine, incontrôlable».

· Interrogé sur l’état d’esprit des Tunisiens aujourd’hui, Walid qui revient d’un séjour de deux semaines là-bas nous fait part de leur revendication très forte de droit à la dignité et à la prospérité.
« C’est un tournant historique auquel nous assistons », dit-il, « plus rien ne sera jamais comme avant ».
Cette révolte est un rappel de l’Universalité des Droits de l’Homme.

· A la question du soutien que les Tunisiens attendent des Occidentaux, Walid rappelle la nécessité d’humilité de l’Occident, et celle de dénoncer haut et fort la connivence qui a régné au cours de ces années, au nom de la menace islamiste, que l’on renforce pourtant à chaque fois que l’on protège un dictateur.
Le mot scandé à Ben Ali au plus fort de la révolte : « Dégage ! » était un mot français, faisant lien avec la France pays des Droits de l’Homme.
La France continue donc de symboliser le respect d’un idéal de liberté, d’égalité et de fraternité , et elle a, à ce titre, et envers les peuples qui s’inspirent de ce qu’elle a su donner de plus beau, un devoir d’absolue exemplarité.
C’est en cela qu’elle leur offrira son meilleur soutien.

Sylvie Tassin.

Ci dessous  les videos de la soirée

Introduction http://www.dailymotion.com/video/xi6sjw

Partie 1 : Rappel des contextes historiques dans le monde arabe

http://www.dailymotion.com/video/xi70yu http://www.dailymotion.com/video/xi7bhd http://www.dailymotion.com/video/xi7i0v

Partie 2 :  Description du régime de corruption et de répression durant les années 90 – 2000

http://www.dailymotion.com/video/xi9tb6

Partie 3 : La fin du régime Ben Ali à la révolution de 2011

http://www.dailymotion.com/video/xi8upa

Partie 4 : Le rôle de l’islam politique et message d’espoir pour l’avenir

http://www.dailymotion.com/video/xi8uz7

Chers adhérents,

notre première réunion de section du printemps aura lieu

jeudi 7 avril à partir de 20 heures,

à la permanence du MoDem, 84 rue des Hauts Pavés à Nantes.

· Nous tirerons le bilan de ces élections cantonales,(plus que) décevantes selon certains, porteuses d’espoir selon d’autres.

Entre les 1% accordés par la presse via le ministère de l’intérieur  et les 12% calculés au niveau national, il y a certainement une vérité à trouver…

· Nous aurons aussi  et surtout le plaisir de recevoir Walid Oueslati, walid-photo

militant du  MoDem angevin  et enseignant chercheur à l’université d’Angers qui  échangera  avec  nous sur :

« Les révolutions arabes : les différentes facettes d’un changement historique. »

Bonne semaine à tous et au plaisir de vous retrouver le 7 avril !


Sylvie Tassin, responsable de la section nantaise ,

06 87 19 80 09.

Ce mardi se déroulait un débat à l’Assemblée Nationale sur l’intervention de la coalition des pays en Libye afin de préserver les populations.

Retrouvez ci dessous l’intervention de François Bayrou qui a apporté un point de vue très éclairé à la situation actuelle.

http://www.dailymotion.com/video/xhrg6n

Patrick Boucheron, candidat sur le canton de Nantes 3 sera présent devant la Cité des Congrès à partir de 9H00 ce samedi 12 mars.

Il sera également à proximité du Centre commercial Beaulieu à 14h00.

capture-tract

Merci à tous ceux qui veulent l’accompagner de le faire savoir : modemnantes@gmail.com

Nos 2 candidats sur Nantes Patrick Boucheron sur Nantes 3 et Franck Meyer sur Nantes 5 sont désormais en course pour convaincre les électeurs du sérieux de leurs propositions.

capture-pat-boucheron-affichecapture-franck-tract

Nous avons besoin de tous les soutiens pour les accompagner dans ce sprint final avant le 20 mars.

Page suivante »