octobre 2011


 

Le principe d’égalité impose que dans une république soucieuse de l’épanouissement social de ses citoyens, il ne soit fait aucune distinction culturelle, religieuse ou physique.
Nous constatons qu’en matière d’accompagnement du handicap, ce principe élémentaire est parfois négligé. Cette négligence ne résulte pas d’une volonté mais plutôt d’un manque flagrant d’organisation et de bon sens.
En effet le mode de fonctionnement des Maisons Départementales pour les Personnes Handicapées (MDPH) est complexe et déshumanisé. Cette institution remplace les anciennes COTOREP dont l’objectif était d’en faciliter le fonctionnement. Cependant, la personne en situation de handicap est oubliée dans cette nouvelle organisation. Il met parfois certains de nos concitoyens dans des situations plus que délicates, les coupes budgétaires de 2010 renforçant davantage ce phénomène.
Dans un souci d’accompagnement plus digne et plus respectueux des personnes en situation de handicap, nous proposons :

  • La prise en charge par un conseiller référent de chacune des personnes souhaitant effectuer une demande.
  • Une présence accrue dans les commissions délibératives de personnes en situation de handicap.
  • La possibilité pour les demandeurs de remplir les informations les concernant sur une plate-forme internet disposant de toutes les options d’accessibilité.

Ces solutions permettraient que tous les dossiers traités en commissions correspondent au plus près des besoins de chaque allocataire potentiel. De cette façon le nombre de dossier en cours serait maîtrisé et les délais de traitements raccourcis.
La mise en application de ces propositions représenterait un coût raisonnable, ne mettant pas en péril l’équilibre budgétaire des MDPH.


Les Jeunes Démocrates de Loire-Atlantique

  • Renouvellement de la présidence :

Sylvie Tassin a été réélue à la présidence de la section à l’unanimité des votants, pour 3 ans. Elle remercie tous les adhérents pour cette marque de confiance.

 

 

Le bureau de la section, composé aujourd’hui d’André-Hubert Mesnard, Jérôme Fouqué et David Le Borgne, a vocation à accueillir tous ceux qui voudront prendre des responsabilités au sein de la section.

  • Tour d’horizon de l’actualité politique :

Le débat de politique générale a notamment porté sur la place du MoDem dans la campagne de F. Bayrou (il n’est pas le candidat d’un parti mais en aura besoin pour relayer son message) et sur son positionnement par rapport à F. Hollande. Certains voudraient qu’il souligne le besoin d’Europe, et d’autres qu’il parle davantage de la crise financière et des solutions à envisager.

Il est aussi rappelé que le MoDem ne doit pas se concentrer uniquement sur les échéances présidentielle et législative de 2012, le scrutin municipal de 2014 devant également se préparer bien en amont.

  • Ouverture d’une permanence

La permanence sera ouverte tous les samedis matins de 10h à 12h30. Elle sera assurée par André-Hubert Mesnard et Marie Guérizec en alternance. Merci à ceux qui ont des disponibilités de se signaler à Sylvie Tassin. Il faudrait pouvoir ouvrir la permanence 2 demi-journées par semaine à partir du mois de janvier.

  • Tractage des documents « 2012 – Etat d’urgence »

Les documents « 2012 : Etat d’Urgence »  sont disponibles. Une opération de tractage est prévue samedi 19 novembre, sur deux créneaux horaires (10/12h et 14/16h), avec deux équipes et un pique-nique démocrate de 12h à 14h. Les cibles seront les marchés de Talensac et de la Petite Hollande le matin, puis le centre-ville et les stations de tramway l’après-midi. Merci d’avance à tous ceux qui se rendront disponibles pour y participer. Vous pouvez le signaler dès maintenant par retour de mail (modemnantes@gmail.com).

  • Commissions thématiques départementales

Les commissions thématiques sont au travail (voir la liste ici ), avec un événement d’envergure le 3 novembre prochain, la soirée « Produire en France ». Nous comptons sur la présence de ceux d’entre vous qui dirigent une entreprise ou y travaillent, et sur celle de tous ceux que la question de la production et de l’emploi en France intéresse !

Espérant vous retrouver nombreux les 3 et 19 novembre prochains, nous vous souhaitons un excellent week-end.

Sylvie Tassin, (stassinsimon@orange.fr / 06 87 19 80 09), Jérôme Fouqué, pour la section nantaise du Mouvement Démocrate.

Ci-dessous une réaction  militante à cette soirée passée à dialoguer directement avec François Bayrou à Vannes.

Merci Guy Paugam!

Un galop d’essai pour François Bayrou

Réunion publique à Vannes le 6 octobre 2011C’est parti !

Nous étions 300 aux dires des journalistes. Pas mal pour un début ! Avant de commencer sur le contenu, un petit mot sur l’ambiance et le public.

Cool, comme on dit, tout le monde n’était pas acquis à la cause du Modem. Forcément, on était à l’IUT, les idées de Martine et de ses copains étaient parfois palpables. Des jeunes, en grand nombre avec des questions souvent pertinentes. Et l’UDB également représentée et toujours égale à elle-même !

C’est avec une immense joie que j’ai retrouvé ceux que j’ai « abandonnés » il y a un an et demi pour venir en Loire-Atlantique. Les Côtes d’Armor sont venues avec entre autres (que ceux qui ne sont pas cités me pardonnent, je ne les ai peut-être pas vus) : Anne-Marie, Isabelle, Joëlle, Stéphan, Antonio, Louis. Il aurait fallu quelques heures de plus pour discuter de tout ce qui nous rapproche et nous a fait discuter assez fort parfois !

Le contenu fut sans surprise ! Heureusement ! Tout ce que nous avons entendu rassemblait toutes les idées qui font que nous sommes ensemble dans le Modem, autour d’un projet qui refuse la compromission. On se rend bien compte que la route suivie n’est pas facile à tenir ; mais qu’elle est la seule à garantir la cohérence du projet.

L’éducation

Vaste sujet. Trop ou pas assez d’enseignants ? Le problème est ici, mais pas essentiellement. L’éducation pèche par ses méthodes « on n’apprend pas à apprendre ». Ce qui s’applique aux élèves s’applique également aux enseignants à qui on fournit tout l’enseignement nécessaire. On oublie seulement de leur donner la boîte à outils. Tout le monde n’est pas né pédagogue. C’est un peu comme si le professeur devait faire un cours à un ordinateur qui engrange toutes les informations qu’il reçoit et de temps en temps émet un son synthétique « MAI-TRE JE N’AI PAS COM-PRIS VEU-ILLEZ RE-PE-TER ». Il me semble que ça ne marche pas tout à fait comme ça.

La production

Il faut imposer aux autres ce que l’on impose à soi-même. C’est tout bête hein ? Si on interdit les OGM ( exemple au hasard) en France ou en Europe, tout ce qui contient des OGM doit faire demi-tour à la frontière, ou mieux ne jamais y arriver. La responsabilité de traiter avec des producteurs fournissant des produits conformes à nos exigences revient aux importateurs qui deviennent les garants (sous contrôle) de la conformité. Ce ne sont plus les exploitations qui doivent être conformes, ce sont les produits.

L’énergie

L’exploitation du gaz de schiste, en tant que solution intermédiaire avant que des solutions saines et durables ne soient utilisées de manière suffisamment importantes, pourrait être envisagée SI et SEULEMENT SI les méthodes d’extraction  sont acceptables (à mon avis dans 1 million d’années elles le seront peut-être).

L’Europe

Plus ou moins d’Europe ? L’Europe ne doit pas tout imposer à tous. Les pays ne doivent pas être tenus d’appliquer des textes dont le pays ne veut pas.

Protectionnisme ? Fermer les frontières à certains pays ou produits, c’est la certitude que les pays en cause fermeront les leurs à nos produits. Pour faire simple, si Air France n’achète plus de Boeings, Airbus de vendra plus d’avions, et les entreprises françaises ne travailleront plus pour Boeing !

Faute de temps, beaucoup de points n’ont pas été abordés, et certains ne pouvaient pas l’être, car ce n’était pas une réunion Modem. C’était une réunion citoyenne.

Post Scriptum (j’évite d’écrire en abrégé)  :

On a eu droit à la lecture Modem du dernier ouvrage en date de la série « Martine » avec « Martine veut imposer le breton à l’école ».

Le conseil général des Côtes d’Armor s’oppose à la construction d’une unité de méthanisation à Ploufragan. Je ne connais pas le dossier ; mais quand même : on a des algues vertes et du lisier à éliminer, de plus, la Bretagne manque cruellement d’énergie.  Comment faut-il faire ? Je pense que Claudy Lebreton doit avoir la solution miracle ( A paraître « Martine nettoie les côtes bretonnes » ) ? .

Il y eut aussi les primaires « Peut-on ou doit-on aller aux primaires socialistes ? ». A mon avis la question pourrait être pertinente si Bayrou n’est pas présent au second tour. Pour que cette notion de primaire soit vraiment intéressante, il faudrait soit pouvoir participer sans adhérer aux valeurs socialistes pour désigner un candidat de second choix, soit donner au vote blanc une véritable valeur.
Election présidentielle 2007 : au second tour, mon bulletin était ORANGE. Légalement sans valeur, il avait pour moi la signification suivante :  Je refuse le candidat bleu et les idées qu’il véhicule et je refuse les idées roses portées par la candidate.

Combien étions nous à dire ce jour-là : ce n’est pas ça la France ?

Guy Paugam, MoDem 44.

http://www.guy.paugam.net/node/21

 

QUELS SONT LES GRANDS  ENJEUX DE 2012 ?

Dialogue direct avec FRANÇOIS BAYROU

JEUDI 6 OCTOBRE À 18H30
À VANNES (56)
IUT, 8 rue Montaigne, 56000 Vannes

INVITATION
ENTRÉE LIBRE

Cliquez ici  pour vous inscrire au Covoiturage possible à partir de Nantes et du 44: indiquez vos prénoms et noms

(laissez en commentaire votre tel et heure de départ souhaitée  et pour les chauffeurs de voiture, le nombre de places disponibles)

 

« Le MoDem de Loire-Atlantique prend acte et salue les déclarations de Ségolène Royal samedi 1er octobre à Nantes : une demande de moratoire sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, de remise à plat du dossier et réouverture de l’enquête publique.

Nous souhaitons que cette prise de position permette enfin d’ouvrir un débat interne au sein du Parti socialiste sur cette question.

Nous rappelons que nous défendons depuis 2007 un contre-projet basé sur le maintien de l’aéroport existant de Nantes Atlantique, classé meilleur aéroport européen

(cf. Ouest France du 01 /10 /2011), et la mise en valeur du réseau ferroviaire régional connecté aux aéroports existants, par une Ligne LGV Sud Loire et un meilleur maillage des territoires par des TER. »

Segolene Royal au Katorza le 01 octobre 2011

Nous avons reçu une invitation officielle de Terra Nova, le think tank du PS à venir assister à la venue de Ségolène Royal à Nantes dans le cadre des débats sur le projet des candidats à la présidentielle. Après réflexion et après avoir répondu que notre présence était un simple signe d’ouverture au débat aux organisateurs, et nullement un soutien, je me suis rendu avec François Marani au cinéma Katorza à 11h00.

Nous étions curieux de savoir à quelle séance de projection nous allions assister.. Nous n’avons pas été déçus.

Nous nous sommes retrouvés à côté de M Fallourd, le collaborateur parlementaire du député F De Rugy. La salle de cinéma regroupait un peu moins de 200 personnes, avec un public relativement âgé, et pour la plupart déjà acquis à la cause de leur mentor politique. Quel contraste avec 2006, lorsque la cité des Congrès était bondée lors sa venue au moment des primaires réservées aux seuls militants ! Mais il est vrai à l’époque, elle avait le soutien de JM Ayrault, qui a le don de toujours de prendre position pour le « cheval » le mieux placé dans les sondages.

Ségolène Royal est arrivée avec un peu de retard sur l’horaire prévu, ce qui n’a pas permis au public de pouvoir poser des questions à la fin , et notamment celles que nous avions prévues sur sa position sur l’aéroport. Où sont passés les fameux débats participatifs ?

Ceci dit quelques militants anti aéroport étaient là pour l’accueillir et lui remettre un tract bien approprié...

La question de l’aéroport  Notre Dame Des Landes a été mise sur la table par l’un des deux journalistes présents (AFP et Nouvel Observateur). A voir la tenue du débat et des invités présents, il n’y a pas de doute que tout le contenu du discours avait été murement réfléchi. Et là Mme Royal a lâché un scoop en mettant en doute le bien fondé de l’aéroport.

Voir l’article de Presse Océan : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Segolene-Royal-remet-en-cause-l-aeroport-de-Notre-Dame-des-Landes_dma-2005352_actu.Htm

Cette prise de position, trouve d’ailleurs une certaine cohérence par rapport au modèle de développement qu’elle propose basée sur la « croissance verte ». Autant dire que certains de ses partisans notamment M Mareshal fervent défenseur de la construction de l’aéroport ont du en avoir l’estomac retourné. A noter d’ailleurs que le responsable de la fédération 44 du PS, M Gralepois a quitté la salle à la suite de ces déclarations..

Au delà de la question de l’aéroport, ont été abordés les thèmes :

  • de l’entrepreneuriat et de la production locale dans les PME, thème central développé et sans doute inspiré des propositions de François Bayrou
  • de la morale publique et de la corruption : S Royal s’est d’ailleurs insurgée qu’un sénateur socialiste condamné pour abus sexuel soit toujours en place avec l’aval de la direction de la rue de Solferino.
  • de la place des citoyens dans la démocratie : les jurys citoyens proposition phare de 2007 sont revus et corrigés selon elle en « comités citoyens » ; ce dispositif serait complété par un organe de surveillance supplémentaire des engagements chargé de contrôler la mise en application des promesses électorales (composés de parlementaires de la majorité et de l’opposition).
  • de la place des sondages dans cette élection : la candidate s’est scandalisée du « lavage de cerveau » et du « matraquage » des citoyens organisé qui tendrait à imposer le choix d’un homme ou femme providentiel(le) face à Nicolas Sarkozy.
  • du problème des médias : elle considère que les débats lors la primaire socialiste n’ont pas été à la hauteur des enjeux et que globalement les médias agissent par « paresse intellectuelle »
Bref au vu de ses prises de position et des critiques à ses « amis » et « camarades » du PS,  il est judicieux de se demander pourquoi elle y a toujours sa carte. Voudrait t’ elle nous rejoindre dans notre combat pour plus de démocratie et plus d’exigences sur le plan économique social et environnemental ? 

Pour finir, nous avons pris connaissance du tract de Ségolène Royal avec ses 10 engagements à la nation; nous avons été étonnés du format qui reprend  le décorum de l’appel du 18 juin. Ségolène se prendrait t elle pour le Général de Gaulle ?

Ps : nous ne manquerons pas de vous fournir le lien vers la vidéo de ce moment mémorable dans la chronologie politique dès que celle ci sera disponible..

David Le Borgne,

MoDem section nantaise

 

Il vient d’être primé meilleur aéroport européen, tous les journaux s’en font l’écho ce matin.

 

Nous  vantions déjà haut et fort ses mérites  à travers notre quiz MoDem/Nantes Atlantique que vous pouvez découvrir ici:

AÉROPORT DE NANTES v 2 10 11

Et tout à l’heure Ségolène Royal en déplacement à Nantes s’est prononcée pour un moratoire sur le projet d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes.

Les choses avancent….

Sylvie Tassin.

 

Chers adhérents,

Arrivée au terme du mandat de présidente que vous m’avez accordé il y a 3 ans, je vous fais part aujourd’hui de mon souhait de poursuivre cette mission que vous m’avez confiée.

Nous avons ces trois dernières années traversé des épreuves difficiles, avec des élections qui ont été porteuses de grandes tensions internes, de déchirements, d’abandons et aussi de trahisons.

Malgré tout la section nantaise a continué de vivre, grâce à la participation de militants fidèles car convaincus de la justesse de ce que François Bayrou essaie de construire : cette fameuse troisième voie que nous espérons tant, celle qui mènera à une politique digne, qui respecte le citoyen, la démocratie, et notre environnement.

Nous avons répété nos efforts, semaine après semaine, pour faire vivre le MoDem et l’implanter dans le paysage politique nantais, alors que beaucoup le disaient moribond.

Les campagnes menées sur le terrain au moment des élections européennes, puis régionales et cantonales, le débat éducation réunissant des personnalités de toute sensibilité en plein cœur de la réforme du lycée, la vigie MoDem notre Dame des Landes avec le quiz Nantes Atlantique que le collectif lui-même demande à diffuser aujourd’hui, la soirée débat sur les révolutions arabes avec Walid Oueslati…sont autant de temps forts qui témoignent du dynamisme de la section.

Je rends un hommage particulier à nos élus Benoît Blineau et Isabelle Loirat qui par leurs propositions toujours reprises dans la presse locale contribuent grandement à cette dynamique nantaise. Le MoDem national a d’ailleurs à plusieurs reprises félicité le MoDem local pour la solidité de son travail et la vivacité de sa blogosphère.

Je remercie aussi infiniment ceux qui ne sont pas partis, n’ont jamais lâché prise, même quand l’envie en était forte tant les vents étaient contraires.

Aujourd’hui nous sommes là, nous le MoDem, bien présents, et d’autres vont venir, nombreux. Car l’offre politique de François Bayrou est essentielle, elle est incontournable. Chaque nouvelle affaire, chaque étape de plus vers l’abîme, nous le prouvent.

Nous comptons aujourd’hui, et il faut aller plus loin.

La section nantaise doit maintenant s’organiser pour qu’un maximum d’entre vous puisse, en apportant son savoir-faire à la campagne présidentielle, lui donner la puissance qu’elle mérite.

Cette campagne, c’est l’affaire de tous.

Je connais bien l’histoire de cette section et de nombre de ses militants depuis 2007, et je vous demande aujourd’hui de me renouveler votre confiance pour continuer à mener avec vous une bataille politique rude : imposer une voie différente, faite de dialogue et d’ouverture aux autres mais aussi de détermination sans faille, de sens de la responsabilité politique, de lucidité sans complaisance.

Je vous en remercie chaleureusement.

Sylvie Tassin.