mai 2012


 

 

 

 

Interview d’Yvon Chotard, candidat aux législatives pour « Le Centre pour la France » sur Nantes 2.

Il répond aux questions de Sylvie Tassin, présidente de la section nantaise du MoDem, et qui a accepté d’être sa suppléante.

« Aux Présidentielles, vous avez soutenu François BAYROU. Pourquoi ? »

 « C’était dès septembre 2011, par refus de la domination sans partage de N. SARKOZY ou des socialistes.  Le Centre véritable est le seul lieu de liberté politique en France. La Gauche et la Droite, sans parler des extrêmes ont des vérités toute faites et votent comme des automates. Il n’y a qu’au centre que l’on peut penser et parler librement. »

« François BAYROU a voté pour François HOLLANDE au second tour… »

« Moi aussi. Ce n’est pas une approbation aveugle et je me présente au suffrage des Nantais parce qu’ils ont leur mot à dire sur l’histoire qui est en train de s’écrire.Ils ne peuvent pas laisser le gouvernement de la France à la merci des surenchères de MELENCHON ou de JOLY.François BAYROU a pris ses responsabilités en votant pour HOLLANDE. Il n’est pas payé en retour parce que l’extrême gauche veut empêcher la création en France d’une alliance moderne sur le modèle des partis politiques progressistes dans tous les pays démocratiques. »

« Vous venez vous-même de la Gauche ? »

« Depuis 25 ans je suis du centre gauche, mais je n’ai jamais été encarté. Nul ne peut contester mon indépendance et mon goût pour la liberté qui m’amènent à proposer aux nantais un vrai choix politique avec le « Centre pour la France .Je les invite à ne pas donner aux socialistes la tentation de l’hégémonie et du pouvoir absolu, ni l’inféodation à l’idéologie de l’extrême gauche. »

« Logiquement, pourtant, les Nantais devraient confirmer leur vote des Présidentielles en reconduisant la députée sortante. »

« Je ne veux pas y croire. A-t-elle été une bonne députée depuis 1997 ? Quelles lois a-t-elle rédigées ou même inspirées ? Comment contrôlerait-elle ceux qui l’ont placée là ? C’est pourtant son métier. Il est vrai qu’elle l’a cumulé avec une Vice-présidence à la Communauté Urbaine et qu’elle est également Maire adjoint de Nantes. Le tout offert par son parti. Est-ce sérieux ? Il est certain qu’elle ne posera aucun problème à personne… Ne vaudrait-il pas mieux voter pour un vrai député ? Il ne s’agit pas d’empêcher le Gouvernement de travailler mais de ne pas octroyer au parti socialiste la toute-puissance fondée sur la soumission de « députés marionnette ».

« Pour contrer le pouvoir des socialistes, les Nantais peuvent être tentés de voter pour la candidate de droite. »

«Elle n’a aucune chance d’être élue après la défaite de N.SARKOZY ! (43 % dans la circonscription). Le vote en sa faveur serait inutile et contre-productif. »

« Et la candidature écolo ? »

« Purement folklorique. Les appareils socialiste et écologiste ont tout bouclé. La candidature verte est de pure forme. Je critique la candidature et pas la candidate. Les trois femmes candidates que vous avez évoquées sont des personnes que je respecte et apprécie. Le problème, c’est qu’elles ne sont dans ces élections que les instruments de leur parti. Moi, je veux bien être instrumentalisé, mais par les électrices et par les électeurs. »

Les nantais peuvent en votant pour moi envoyer un message très clair au Premier Ministre qui me connaît bien et que je connais bien.

« Vous avez été son avocat lors de l’affaire de favoritisme à Nantes ? »

« Oui et je ne le regrette pas. J’en suis fier après tout. J’ai été solidaire de mon chef de file dans la difficulté. D’autres, socialistes pourtant, se sont défilés. Jean-Marc AYRAULT qui, à bon droit, a pu poursuivre sa carrière politique, ne l’a sûrement pas oublié ».

S.T : « Il vous a pourtant exclu de son équipe en 2008. Vous lui en voulez encore ? »

« C’est du passé. Aujourd’hui, c’est autre chose. Jean-Marc AYRAULT gouverne le pays. Les Nantais ne doivent pas le laisser s’enfermer dans le bunker de son parti en lui donnant une majorité automatique.Je lui offre un soutien critique, comme je l’ai fait pendant 20 ans à Nantes, librement et loyalement.

 En votant pour moi, les Nantais mettront à leur service un homme libre qui n’a pas choisi la politique pour gagner sa vie et qui, auxiliaire de Justice, sait ce qu’une Loi signifie ».

« On va vous reprocher votre passé d’étudiant soixante-huitard. »

« Hélas pour moi, c’est vieux tout ça,  mais je ne renie pas ma jeunesse.Au bilan, je suis heureux de n’avoir jamais été séduit par des sirènes marxistes léninistes. J’aimais déjà la liberté de penser. J’ai seulement un peu mûri depuis et je me sens bien dans ma peau de républicain humaniste et pas socialiste.Ce que j’ai proposé aux Nantais depuis 25 ans ne devait pas être trop mauvais, puisque cela a été repris par tout le monde, de gauche comme de droite. »

« Par exemple ? »

« Ma grande fierté, c’est les Anneaux de la Mémoire à une époque où ce travail mémoriel n’était pas à la mode. J’ai écrit un projet en 1988 : « La leçon Posthume des Négriers Nantais » qui était aussi un texte écologiste. C’est ce programme que Jean-Marc AYRAULT s’est approprié avec le mémorial à l’abolition de l’esclavage. Je pense que l’on aurait pu faire mieux pour le même prix avec un musée et un centre d’étude international.  Et je regrette aussi que la subvention de la municipalité aux Anneaux ait été divisée par deux après mon éviction de la Mairie. Ce type de sanction est exactement ce que l’on peut redouter d’un pouvoir qui se croit tout permis. C’est le devoir des citoyens que de résister et de s’opposer à ces tentatives d’intimidation et de contrôle. Cela s’appelle le combat pour la liberté.  D’autres mémoires sont douloureuses à Nantes, celle de la Révolution et des Guerres de Vendée, celle des guerres de religion, celle de l’identité bretonne. Ce travail de mémoire ne doit pas servir de prétexte à une manipulation collective, et de ce point de vue, les Anneaux de la Mémoire qui ont réconcilié l’ancien port négrier avec l’Afrique et la diaspora africaine en Amérique restent exemplaires.A partir de cette réussite, Jean-Marc AYRAULT avait accepté mon programme « La Cité des Nouveaux Mondes ». Le même concept s’appelait « Port Liberté » quand il a été repris par Sophie JOZAN en 2008.

C’est toute la ville qui pourrait se mobiliser sur ces propositions et donner du sens au renforcement de l’attractivité de Nantes.

Pendant plus de 15 ans à la tête de l’office de tourisme de la métropole, j’ai plaidé pour que Nantes se donne les moyens de son ambition touristique. Je n’ai été entendu qu’après mon départ. Tant mieux pour Jean BLAISE et bonne chance au « voyage à Nantes ». C’est frustrant évidemment mais pas désagréable d’avoir eu raison trop tôt.

« Nous ne sommes pas candidats à des élections municipales ! »

« Vous avez raison mais quand le Premier ministre est encore Maire de Nantes, on doit examiner la méthode AYRAULT et la juger objectivement puisqu’elle est en passe d’être appliquée à la France entière.Mon ancien patron n’est pas au-dessus de toute critique. Il a besoin de l’équilibre des pouvoirs pour lui permettre de se bonifier.A Nantes, à la tête des exécutifs de la ville et de la communauté urbaine, et, en même temps président des deux assemblées concernées, il a asphyxié le débat démocratique et l’a remplacé par une politique de communication-propagande.Nos institutions, il est vrai, ne favorisent pas le débat avant la prise de décision. On le voit clairement avec le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.Il existe un très fort déficit de fonctionnement démocratique en France. Avec un parti unique dans tout le pays et des élus désignés comme en Chine ou en ex URSS, cela ne pourrait que s’aggraver.Pour améliorer la méthode AYRAULT, il est nécessaire que tous les députés ne soient pas des béni-oui-oui.

Les Nantais doivent réagir. C’est leur responsabilité que de désigner pour les représenter à l’Assemblée un député qui a fait la preuve de sa liberté de jugement, de sa capacité d’approbation comme de désapprobation. »

 

Yvon Chotard, Sylvie Tassin, candidats aux législatives 2012  investis par  le MoDem  sous le label Le Centre pour la France, sur la 2ème circonscription nantaise.

Leur blog: http://sylvietassinmodem44.over-blog.com/

 

Communiqué de presse

26 mai 2012

 

Le débat nécessaire pour un choix éclairé des électeurs

 Les électeurs doivent avoir toutes les cartes en main pour faire le bon choix les 10 et 17 juin. Tout doit donc être mis sur la table. Que ce soit l’état de nos finances publiques, la relance de l’activité productive ou les questions de société, les Nantais doivent connaitre les opinions de tous ceux susceptibles de siéger à l’Assemblée nationale.

 Je propose donc que  Marie-Françoise Clergeau (PS) – Députée sortante, Pascale Chiron (EELV), Laurence Garnier (UMP) et moi même, débattions en public et en présence de journalistes de différents médias (radio, presse, télévision).

Les Nantais sauront alors ce que chacun a déjà fait dans le sens du rassemblement et du redressement. Ils sauront également ce que chacun compte faire dans les cinq prochaines années pour parvenir à ce résultat.

Ne pas débattre avant une élection c’est rejeter l’avis de l’autre, s’enfermer dans l’idée d’une majorité uniforme. Les défis devant nous exigent de faire preuve de courage, que chacun pourra mesurer à cette occasion.

   Yvon Chotard (candidat) et Sylvie Tassin (suppléante)

http://www.facebook.com/Chotard2012

Je ne connaissais pas Yvon autrement que par le souvenir que j’avais de son coup d’éclat lors des élections municipales de 2008, lorsqu’il a rejoint la liste de Sophie Jozan et de l’UMP après avoir été congédié par Jean Marc Ayrault dont il avait été l’adjoint  durant 17 ans.

J’aime bien les trajectoires claires, droites , bien lisibles. Certains me trouvent d’ailleurs assez radicale, voire intégriste, sur ce point. Alors ce côté « changement de bord » comme l’avait titré la presse me titillait un peu.

J’ai rencontré Yvon Chotard, et j’ai aimé sa manière directe de poser les choses, sans chercher à se justifier, mais en donnant des raisons cohérentes.

Et je fais de la politique depuis suffisamment longtemps maintenant (5 ans déjà!) pour savoir que ceux qui nous portent les coups les plus rudes sont toujours dans notre propre camp.Que le ressentiment n’en est que plus vif.

Yvon, qui se dépeint comme un homme de gauche, n’a jamais été encarté, ce qui me plaît aussi.

J’aime que  les gens  sachent rester libres.

C’est ce qui m’attache à ce Centre Indépendant que le MoDem défend depuis 5 ans,et c’est cet espace de liberté qui attire Yvon pour lequel   » toute élection ne devrait être  qu’une introduction au débat » et non une carte blanche au parti politique qui la remporte.

Voilà pourquoi j’ai accepté de l’accompagner dans cette campagne.

Sylvie Tassin,

Présidente de la section MoDem Nantes, suppléante d’Yvon Chotard aux législatives 2012 sur Nantes2.

le blog d’Yvon Chotard et Sylvie Tassin.   http://sylvietassinmodem44.over-blog.com/

Chers adhérents,

 

Nos candidats aux élections législatives ont été investis officiellement la semaine dernière et une conférence de presse s’est tenue lundi 21 mai  à Nantes pour présenter l’ensemble de nos candidats pour la Loire-Atlantique.

 

44-02 Nantes Centre : Yvon Chotard (SE), avocat, ancien adjoint au maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, et Sylvie Tassin, professeur d’anglais au Collège-Lycée G. Guist’Hau, présidente du MoDem de Nantes.

44-03 Saint-Herblain : Emilia Neto, conseillère municipale à Saint-Herblain et Franck Meyer, chef d’entreprise, conseiller national et responsable de la section MoDem St- Herblain-Orvault-Sautron.

44-05 Erdre et Loire : Annie Le Gal La Salle (MEI), chercheur CNRS (stockage de l’énergie), responsable de l’association Nexus (transports) et Luc Geismar, adjoint au maire MoDem de Sainte-Luce-sur-Loire en charge de la vie économique

44-06 Chateaubriant -Ancenis : Hervé Madouas, (MoDem) , ingénieur et Didier Garnier (NC), responsable bancaire

44-07 Presqu’île de Guérande : Patricia Gallerneau, conseillère nationale MoDem, présidente d’Anticor44 et Myriam Mahé-Chartier, conseillère municipale MoDem à Pontchateau

44-08 Saint-Nazaire : Xavier Bruckert (Modem), consultant finances et Josette Emonidès, conseillère municipale MoDem à Saint-Nazaire

44-09 Pays de Retz : Philippe Fintoni, directeur commercial, vice-président du MoDem de Loire-Atlantique et Florent Lucas, étudiant, président des Jeunes MoDem 44

44-10 Vignoble Sud Loire : Alan-Erwan Coraud, (SE) maire de La Remaudière, responsable d’une entreprise de tourisme et Geneviève Frédeval, conseillère municipale MoDem à Vertou

 

Les candidats et leurs suppléants.

Revue de presse.

 

 

 

 

 

 

Nous avons finalement un François à l’Élysée. Quel dommage qu’il ne s’agisse pas de celui que nous espérions. Quoi qu’il en soit, félicitation à François Hollande. Pour ce nouveau Président de la République, un nouveau style apparait. Il se veut plus proche des français, plus humain en quelque sorte. C’est une bonne chose. Cependant, je ne peux m’empêcher de réagir à la nomination de Jean-Marc Ayrault, notre maire de Nantes. Je ne reviendrai pas sur sa condamnation remontant à 15 ans, accordons-lui le bénéfice du doute : peut-être a-t-il su en tirer les leçons qui s’imposent. Il possède certainement de nombreuses qualités et la ville qu’il dirige depuis plus de vingt ans est effectivement en excellente santé. Pourtant, il demeure une ombre importante : l’aéroport. Il y a des arguments forts en faveur comme en défaveur de ce projet. Je ne me prononcerai pas ici sur son intérêt, ce n’est pas l’objectif. Je m’inquiète plutôt de ce que la forme indique sur le fond. Car depuis longtemps, Jean-Marc Ayrault l’impose contre vents et marées. Aujourd’hui, il affirme avoir entendu l’appel des opposés au projet et, par soucis de démocratie, il lâche du leste. N’y aurait-il pas un rapport avec Matignon ?

 

Maxime L.

 »  Je ne veux pas voter blanc. Cela serait de l’indécision. Dans ces circonstances, l’indécision est impossible. 

Reste le vote pour François Hollande. C’est le choix que je fais. »

 

http://www.dailymotion.com/video/xqkidb

 

Retrouvez l’intégralité du discours et sa version retranscrite en cliquant ici.

http://www.bayrou.fr/article/120503-je-rends-possible-lunion-nationale-et-la-vraie-mobilisation-des-francais-au-service-de-la-france

 

Je remercie   François Bayrou d’avoir défini de manière claire et sans appel les contours d’un centre indépendant et humaniste.

C’est cette ligne que de nombreux militants MoDem se sont attachés à défendre au cours de ces 5 dernières années.

Le discours courageux de François Bayrou se traduit aujourd’hui en un acte majeur de rupture avec l’histoire d’un centre qui a trop souvent usé de l’argument de la nécessité absolue d’obtenir des sièges  pour justifier des alliances qui en rendaient son identité propre illisible.

Cette définition affirmée du  centre humaniste et indépendant lui apportera, je l’espère, bien davantage en termes de poids et de crédibilité que ne lui en auront jamais apporté les stratégies électoralistes  qui font toujours  perdre d’un côté ce qu’elles font gagner de l’autre.

Sylvie Tassin.

Présidente de la section MoDem de Nantes.