octobre 2010


Communiqué du 24/10/2010

Le MoDem  dénonce les dérives du plan de formation des professeurs
des écoles stagiaires et soutient le mouvement des parents d’élèves qui
s’insurgent contre la succession de professeurs
différents au sein de mêmes classes.

Le parachutage de stagiaires, avec déplacement de l’enseignant en
fonction, lui-même remplaçant du titulaire en titre  est un déni complet
de ce qu’implique le métier d’enseignant : la
nécessité d’un lien pérenne et structurant entre le professeur  et
ses élèves, dans un cadre pédagogique posé et stable.

Le choix des affectations sur ces stages est guidé par une vision
purement arithmétique des effectifs de l’éducation nationale. Il est
extrêmement inquiétant de voir à quel point les politiques
mises en place raisonnent sur du court terme, optant invariablement
pour la rupture plutôt que la continuité pédagogique.

Les mobilisations récentes de parents dans le département, à Moisdon
la Rivière, Montoir de Bretagne ou Saint Vincent des Landes ont
systématiquement amené au déplacement du problème
dans une autre école, sans que soit entendue la question de fond.

La formation des jeunes professeurs est essentielle, mais ne peut se
faire aux dépens des élèves et dans des conditions d’entrée dans le
métier qui pénalisent inévitablement le stagiaire.

Il est  tout à fait incohérent de reprocher à l’école de fabriquer
de l’échec et d’organiser une formation des jeunes enseignants qui
prenne aussi peu en compte les besoins des élèves et des
professeurs en formation.

Sylvie Tassin

Responsable   MoDem 44- Education  .

Alors que le pouvoir a délibérément choisi l’épreuve de force avec les oppositions et la rue sur le dossier des retraites, nous proposons une approche résolument différente du problème, à travers 3 révolutions nécessaires :

1ère révolution  : Dire la vérité aux français !

  • La Gauche vous ment !

Quand ils disent «départ à la retraite à 60 ans », c’est uniquement pour ceux qui auront suffisamment d’années de cotisations !

  • La Droite vous ment !

Faire croire que le problème des retraites sera réglé par cette réforme est un mensonge. Il faudra de toute manière au moins une nouvelle réforme dans 8 ans !

  • Des clefs pour comprendre

Compte-tenu de la démographie, une réforme est inévitable, mais, ce qui fait l’équilibre de notre système c’est le nombre d’actifs. Augmentons le nombre de personnes en activité et nous augmenterons mécaniquement les cotisations ! Pour trouver une solution au problème des retraites, il faut principalement traiter le problème du chômage !

La Droite a décidé de reporter l’âge de départ sans décote de 65 à 67 ans : cette mesure est totalement injuste. Elle touche des personnes qui ont eu des carrières précaires et qui vont se retrouver avec des retraites précaires.

Quand on dit sans décote, cela ne veut pas dire à taux plein, mais en proportion de ce que chacun a cotisé !

2ème révolution :  La SIMPLICITE!

Un plan en 3 étapes :

  1. A court terme, rétablir l’équilibre financier par de nouvelles ressources et cela impose, par esprit de justice, de faire participer des revenus qui, pour l’instant, étaient à l’abri.
  2. à moyen terme, avoir l’obsession de la reconquête de l’emploi en France, pour les jeunes et pour les plus de 55 ans . Nous souhaitons une réelle réflexion sur les fins de carrière, afin de les rendre plus attractives.
  3. pour le moyen- long terme, définir dès aujourd’hui, tous ensemble, à horizon d’une décennie, un système de retraite à points, équilibré, plus souple, qui permettra des transitions progressives entre emploi et retraite,.

Ce nouveau système prendra en compte les différents facteurs de la pénibilité au travail : nous proposons qu’un organisme autonome évalue les risques que fait porter chaque entreprise à ses salariés, pour les inciter à les réduire via un mécanisme de bonus – malus sur leurs cotisations.

Notre souci majeur : L’égalité de tous devant la retraite !

Nous proposons l’unification des régimes de retraite, y compris les retraites des parlementaires ou des régimes spéciaux.

Nous croyons que la transparence généralisée, l’individualisation des droits, la connaissance de ces droits à tout moment de la carrière, le libre choix de la retraite à partir d’un âge légal, la simplification des régimes entraînant des gains de gestion, « retraite par points », ou par compte individualisé, doivent être l’horizon proche de nos systèmes de retraite.

3ème révolution : La DEMOCRATIE !

La réforme des retraites est un enjeu majeur pour la France.  Cette réforme aurait dû faire l’objet d’une réelle recherche de consensus entre les partenaires sociaux.

Elle aurait dû être expliquée aux Français afin que chacun puisse la comprendre. Nous aurions souhaité que le projet de réforme soit soumis à référendum.

La réforme aurait aussi dû faire contribuer les français à proportion de leurs moyens et non pas faire peser la quasi-intégralité du poids financier aux salariés des classes moyennes ! C’est aussi cela la démocratie !

Le Mouvement Démocrate dénonce le mépris du peuple et de ses représentants. Les amendements parlementaires sont écrits à l’Elysée et les élus de la majorité les votent sans se poser de questions ! Les Sénateurs ont ainsi tranquillement osé reporter de 65 à 67 ans, l’âge de départ sans décote !

L’absence de représentation de tous les courants de pensée politique français au Parlement contribue à une approche dogmatique !

Une soupe à la citrouille faite par les enfants eux mêmes, un goûter autour de contes et chansons , des ventes de confiture du jardin, tel était le programme de cette nouvelle journée d’action pour la défense des jardins familiaux de Saint Clément.Les enfants s’en sont donné à coeur joie.De nouveaux  habitants passant par là sont entrés,ravis de découvrir un écrin de verdure au coeur de leur quartier.

Alors que la municipalité s’octroie des doubles pages de Nantes Passion  pour vanter ses efforts d’implantation de jardins familiaux dans la ville, elle fait preuve d’une volonté politique vacillante quand il s’agit à Saint Clément de protéger des jardins existants.

Rappel: selon Nantes Passion  de septembre 2010 les jardins familaux de La Crapaudine coûteront 200 000 euros

extrait-nantes-passion1

.

Les finances des collectivités locales étant en berne, Jean Marc Ayrault rappelant dès qu’il en a l’occasion le désengagement de l’état (derniers voeux  du conseil municipal du 8 octobre), il semblerait  judicieux et durable de peser de tout son poids pour la préservation  de ces jardins au sein du projet immobilier à venir,histoire d’éviter des dépenses superflues.


Pour en savoir plus sur les jardins de Saint Clément:

cliquez sur l'image pour accéder au blog des jardins de st Clement

reportage-tf1

cliquez sur l'image pour accéder au reportage de TF1

Le MoDem de Loire Atlantique se  joint à l’appel de la Ligue des droits de l’homme qui  a publié le communiqué suivant :

Communiqué national
Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité !
« Non à la politique du pilori » : mobilisation nationale le samedi 16 octobre

Paris, le 14 octobre 2010

Après le grand succès des manifestations du 4 septembre qui ont rassemblé plus de 150000 participants dans plus de 150 villes françaises, les 110 organisations réunies autour de l’appel citoyen « Non à la xénophobie et à la politique du pilori » appellent à une nouvelle mobilisation nationale samedi 16 octobre pour protester contre les projets de loi en cours de discussion parlementaire qui traduisent les orientations inacceptables définies en juillet dernier par le président de la République.

Cette mobilisation prendra la forme, sur l’ensemble du territoire, de manifestations ou de rassemblements unitaires.

A Nantes,

Les organisations suivantes appellent à un point fixe de rassemblement en bordure de la manifestation sur les retraites le samedi 16 octobre à 15h place du Pont Morand – Préfecture.

Agir ensemble contre le Chômage (AC !), Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis contre la Guerre (4ACG), Association Des Gens du Voyage Catholiques (ADGVC), ATTAC, Cimade, Collectif Enfants étrangers Citoyens solidaires (RESF), Collectif RomEurope agglomération nantaise, Collectif Uni-es Contre une Immigration Jetable (UCIJ), Confédération Française Démocratique du Travail (CFDT), Confédération Générale du Travail (CGT), Confédération Syndicale des Familles (CSF), Droit Au Logement (DAL), Espace Simone de Beauvoir, Fédération Internationale des Mouvements d’Ecole Moderne (FIMEM), Fédération Syndicale Unitaire (FSU), GASProm-ASTI de Nantes, Les Alternatifs, Les Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’Enseignement-Fédération des Amicales Laïques (FAL), Logis St Jean, Mix-Cité, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP), Mouvement Démocrate (MoDem), Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Parti Communiste Français (PCF), Parti Socialiste (PS), Syndicat des Avocats de France (SAF), Syndicat de la Médecine Générale (SMG), Tous Solidaires-Châteaubriant, Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), Union Nationale des Syndicats Autonomes (UNSA), Union syndicale Solidaires, (liste en cours)

Voir le site et la pétition en ligne : www.nonalapolitiquedupilori.org

Le MoDem de Nantes s’associe à l’ensemble des organisations qui lancent un appel à une mobilisation le lundi 18 octobre 2010, jour du vote sur les délibérations relatives au financement de l’aéroport de Notre Dame Des Landes. En effet, un débat doit avoir lieu dans les différentes assemblées des collectivités parties prenantes du projet : Nantes Métropole, Conseil Général 44 et Conseil Régional Pays de la Loire.

Le RDV  fixé par la coordination est prévu à 9h00 devant le Conseil général puis répartition à Nantes Métropole et au Conseil Général

  • à 11H30 devant le Conseil général, conférence de presse des élu(e)s du CéDpa
  • Pique nique d’anniversaire (2 ans) de l’opération Citoyens Vigilants devant le Conseil général
  • 14H00 : Répartition au Conseil Régional et éventuellement à Nantes Métropole si le vote n’a pas eu lieu le matin

Nous remerçions d’avance tous ceux et celles  qui pourront à un moment de la journée se joindre à cette mobilisation pour démontrer que les citoyens ne se résignent pas face à un projet dont la pertinence reste à démontrer.

La section nantaise.

Voir aussi : le site du Collectif CédPa

bandeau2

sylvie-tassin

Chers adhérents,

La section nantaise du MoDem Nantes vous invite à sa prochaine réunion
jeudi 14 octobre prochain, à partir de 20h15,
au 84 rue des Hauts Pavés à Nantes. (arrêt de tramway Félix Faure).
Nous y aborderons :

  • L ‘université de rentrée de Giens
  • La nouvelle organisation départementale et la mise en place des commissions de travail en prévision des élections cantonales à venir.(David Le Borgne-vice président 44 chargé du projet).
  • Les candidatures aux cantonales.(Frank Meyer- vice président 44 chargé des élections)
  • La vie politique locale ,ses derniers rebondissements, les actions à mettre en place . (Isabelle Loirat- élue municipale ,Benoît Blineau- élu municipal et à la communauté urbaine, Patrick Boucheron -leur collaborateur).
  • Les rendez-vous à venir :
  1. le prochain conseil départemental (ouvert à tous les adhérents) prévu le 25 octobre
  2. la venue de notre eurodéputée Sylvie Goulard les 12 et 20 novembre prochains.

Cette soirée se terminera autour d’un verre de bourru pour fêter cette rentrée politique.

Espérant vous retrouver nombreux, nous vous souhaitons une excellente fin de semaine.

Amicalement,

Sylvie Tassin et le bureau de la section nantaise.

06 87 19 80 09

François Bayrou au cours de cet entretien sur la chaine Public Sénat a réaffirmé le positionnement du Mouvement Démocrate : « To be or not to be » indépendant par rapport au pouvoir en place. La vocation de notre mouvement est bien de dépasser le clivage gauche-droite habituel pour construire une alternative crédible et avoir une vraie ambition réformatrice, soucieuse du sens de la justice.

video-bayrou-public-senat

Cliquez sur l'image pour accéder à la video